Compte administratif 2017 – conseil municipal du 29 mars 2018

Le rapport montre une stabilité concernant les dotations et compensations fiscales entre 2016 et 2017, étonnant alors que vous n’avez pas arrêté de vous plaindre de la baisse des dotations, les chiffres consolidées ne confirment pas cette tendance.

Vous faites un bilan très synthétique de la gestion en oubliant l’épée de Damoclès que nous avons aussi sur nos têtes. En effet, dans votre prose tout semble sous contrôle : l’Euribor 3 mois ainsi que les parités Euro – Francs suisses et Euro – Dollars.

Dans les faits, il n’en n’est rien : la moitié des prêts ont des intérêts indexés sur l’Euribor 3 mois qui, en 2017 présentait un taux négatif aux alentours de -0,33 %. Mais cette valeur peut évoluer, l’histoire n’est pas écrite sur l’évolution des taux monétaires. A titre indicatif, si le taux Euribor 3 mois passe à 2,5 %, la ville devra payer 1 M€ d’euros d’intérêt en plus par an. Pour mémoire ce taux a déjà atteint 5 % ces dernières années et Bloomberg annonce une remontée des taux à venir.

De plus, il reste bien sûr, 3 swaps, dont 2 en période de bonification. L’argent que Depfa a payé à la ville pendant cette période de bonification, sera un jour ou l’autre à rembourser à cette banque, qui n’est pas réputée pour être très conciliante.

Faire un bilan de la gestion sans aborder ces deux points est pour le moins incomplet et trompeur.

Vote contre

Cet article a été publié dans 2018, Conseil du 29 mars 2018, Conseil municipal, Dette, Finances municipales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.