Budget primitif – Conseil municipal du 29 mars 2018

Comme expliqué, lors du débat du compte administratif, nous avons une épée de Damoclès au dessus de nos têtes.

Une gestion raisonnable devrait nous pousser à provisionner ces risques. Cela permettrait d’amortir les effets que pourraient avoir ces produits toxiques. Mais bien entendu, vous préférez terminer votre mandat en 2020 avec de nombreux équipements reconstruits. Tant pis si par la suite la ville doit affronter des situations délicates. Vous avez pu bénéficier du fonds de soutien aux emprunts toxiques et fort heureusement cela a permis d’une part de renégocier avec les banques et d’autre part d’obtenir une aide substantielle de l’état. Mais qu’en sera t-il après 2020/2021, si les produits toxiques flambent ?

Il est de votre devoir d’assumer les décisions que vous avez prises par le passé et qui exposent la ville à des risques importants pendant de nombreuses années.

Il est de notre devoir de prévoir ces risques pour en limiter les effets.

Le budget présenté ce soir, tout comme le compte administratif, n’aborde pas ce sujet.

Nous ne pouvons pas soutenir un tel oubli.

Vote contre

Cet article a été publié dans 2018, Conseil du 29 mars 2018, Conseil municipal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.