Compte Administratif – Exercice 2016 – Budget Principal – conseil municipal du 30 mars 2017

Les ratios présentés dans le compte administratif sont très élevés.

Par exemple, l’encours de la dette / population à 2 924,19 € alors que la moyenne nationale de la strate est de 1 231,00 €.

De même, l’encours de la dette par rapport aux recettes réelles de fonctionnement est plus du double de la moyenne nationale de la strate. La moyenne est à 0,84 alors que l’encours de la ville est à 1,84.

Comme dénoncé lors du conseil du 2 février 2017, le coût de sortie des swaps ont augmenté de 5,273 M€ depuis 2015. Ces coûts de sortie représentent 26,832 M€ pour un capital couvert de 12,419 M€.

A noter que les 2 swaps concernés ont rapporté à la ville depuis leur origine 5,383 M€ à rapprocher au coût de sortie de 26,832 M€, soit un coût de sortie fin 2016 5 fois plus élevé que le gain.

Qu’en sera t-il en 2020 / 2021 ? Les coûts de sortie auront largement augmenté. Ce qui rendra impossible une éventuelle renégociation de ces prêts

Que devra payer la ville entre 2020 et 2038 à Depfa Bank au titre de ces swaps ? L’ardoise risque d’être lourde, très lourde pour les Châtenaysiens !

Vote contre

Extrait du compte administratif 2016

Cet article a été publié dans Conseil du 30 mars 2017, Conseil municipal, Finances municipales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.