Modification du PLU pour l’aménagement des terrains libérés par Centrale – conseil du 15 décembre 2016

Nous avons voté contre ce projet car il prévoit

  • une densification trop élevée
  • des hauteurs d’immeubles importantes avec 7 étages et à certains endroits 11 étages
  • pas assez de places de parkings en sous sol et de places pour le stationnement des vélos
  • des obligations sur les espaces verts  au même niveau que les autres quartiers alors que la mairie souhaite en faire un écoquartier

Notre intervention lors du conseil municipal du 15 décembre 2016

Nous devons donner notre avis sur la modification du PLU qui porte sur la création d’une nouvelle zone appelée UEC et son règlement.

plu_centrale_perimetre

Plusieurs points nous interpellent dans ce dossier.

1/ La hauteur des immeubles

Notre intervention

L’altitude maxi d’un immeuble (côte NGF maxi) est de 93,90 m avec un dépassement exceptionnel de 101,90 m à 3 endroits. En prenant, par exemple le milieu de l’axe Sully Prudhomme qui présente au sol une côte NGF de 68 m, on obtient une hauteur d’immeuble de 25 m soit 7 étages et en tenant compte du dépassement exceptionnel autorisé on obtient une hauteur d’immeuble à plus de 33 m, soit 11 étages.

Nous trouvons que ces hauteurs ne sont pas en adéquation avec l’existant sur la ville, en prenant le secteur environnant de centrale, on trouve principalement la zone Uc avec une hauteur maximale de 15 m sans locaux commerciaux et 16 m avec locaux commerciaux, il en est de même au sud avec les zones Ut et Ute. Une des caractéristique d’un écoquartier est l’harmonie avec l’existant, avec ce règlement l’objectif est loin d’être atteint.

Extrait du projet de règlement de cette zone avec constats des différents points d’altitude au sol (exemple + 68,09 m milieu de l’axe Sully Prudhomme)

plu_centrale_nivellement

Autre extrait qui montre la localisation des zones de dépassement exceptionnel

plu_centrale_depassement_execptionnel

2/ Les aires de stationnement 

Notre intervention

Vous imposez dés à présent le code de l’urbanisme discriminatoire qui limite à une place par logement en accession libre et à une demi place par logement aidé. Or cette règle s’applique de fait pour tout logement situé à moins de 500 mètres d’une gare ou d’une station de transport public guidé ou de transport en site propre et que la qualité de la desserte le permet. Dans le cas présent, le tramway n’arrivera qu’en 2021, et du fait de l’arrêt prévu place d’Europe, la règle du code de l’urbanisme s’appliquera. Quel est l’intérêt de l’anticiper dans le PLU ? Or, le tramway améliorera une desserte qui existe aujourd’hui avec la Croix de Berny, pour les autres dessertes comme la zone industrielle de Vélizy ou le métro Chatillon-Montrouge, les temps risquent fort de s’allonger. Les châtenaysiens qui doivent utiliser leur voiture aujourd’hui pour avoir des temps de trajet acceptables continueront à le faire après l’arrivée du tramway car ce tramway ne crée pas dans un premier temps de nouvelles dessertes.

De plus, vous avez signalé à de multiples reprises le problème de manque de parkings dans la Butte Rouge et là sous prétexte de l’arrivée du tramway qui n’apportera pas une amélioration sensible vous réduisez fortement le nombre de parkings par logement. Nous risquons d’avoir dans cette zone le même problème de stationnement que dans la Butte et avec en plus une envolée du prix de la place de parking qui de fait ne sera accessible qu’aux plus aisés.

Nous doutons que des ménages ayant acheté des appartements très chers se contenterons d’une voiture par ménage, car pour bon nombre d’entre eux, leur activité professionnelle exige une grande mobilité et dans l’état actuel des transports publics pour de nombreuses années, la voiture sera indispensable. Prévoir une place de parking par appartement et une demi place pour la location ne nous parait pas raisonnable au moins pour les 20 ans à venir.

Enfin, concernant la place dédiée aux 2 roues non motorisées, il est prévu 1,5 % de la surface de plancher pour toute construction supérieure à 200 m², ce qui représente globalement 1 place de vélo par logement.

C’est objectif est loin d’être ambitieux pour un écoquartier qui doit privilégier les circulations douces.

En tenant compte que dans les nouvelles constructions il n’y a plus de caves, avec la limitation des places parking il est impératif que le PLU impose une surface dédiée aux vélos supérieure comme la fait la ville de Paris qui vient de passer à 3 % de la surface de plancher, soit le double de votre proposition.

Extrait du projet de règlement de cette zoneplu_centrale_taille_stationnement

3/ Les espaces verts et les toitures végétalisées.

Notre intervention

Aujourd’hui, vous créez un nouveau quartier à part entière avec une volonté forte de mise en place d’un écoquartier. La zone Uec reconduit les exigences de la zone Uc sans apporter les attendus d’un écoquartier, comme d’imposer la végétalisation des toitures, rien n’est prévu également pour rendre accessible par les habitants des terrasses végétalisées afin de permettre le développement de l’agriculture urbaine et participer pleinement au rafraîchissement urbain.

Vous pouvez consulter le dossier complet sur le Site de la ville et participer à l’enquête publique qui se déroule du 12 décembre 2016 au 20 janvier 2017.

En passant | Cet article a été publié dans Centrale, Conseil du 15 décembre 2016, Conseil municipal, PLU. Ajoutez ce permalien à vos favoris.