Dérogation municipale contre le repos dominical – conseil du 15 décembre 2016

La majorité propose l’ouverture des magasins 12 dimanches par an

Des dérogations innombrables existaient déjà : selon l’Insee, 6,4 millions de personnes travaillent déjà le dimanche,  soit plus du quart de la population active.

Accroître l’ouverture des magasins à 12 dimanches par an est une aberration. Les travaux économiques (CREDOC 2008, OFCE 2008 et 2014) arrivent unanimement aux mêmes conclusions: dans une économie atone, le travail du dimanche ne produit ni emploi ni croissance, mais simplement un transfert d’activité de la distribution de proximité vers la grande distribution. Et des dégâts collatéraux dans le modèle social.

Nous avons voté contre cette décision

 

Cet article a été publié dans Conseil du 15 décembre 2016, Conseil municipal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.