Modalités et objectifs de la concertation pour l’opération de restructuration de la Cité-Jardins de la Butte Rouge

Vous souhaitez mettre en place un conseil citoyen mais nous constatons que la prise en compte des ateliers, forum, conseil citoyen  .. n’a pas été intégrée dans la planning prévisionnel de la phase de préfiguration. Pourtant, il est prévu par exemple la rédaction d’une charte d’orientation qui peut remettre en cause des choix déjà établis. Nous ne comprenons pas comment seront pris en compte les résultats des actions de concertation.
Enfin, nous avons noté dans le protocole de préfiguration, page 32, le fonctionnement proposé pour le conseil citoyen. La formule proposée ne sera pas représentative de la population et doit absolument être indépendante de tout élu, des règles précises doivent être définies. De plus, le protocole indique la présence au Conseil citoyen d’une douzaine d’acteurs, dont les habitants, ce qui laisse une faible représentation aux citoyens.
Nous avons au sein du groupe « Chatenay C’est à Vous » Jacques Testart un expert qui est intervenu dans le cadre de  nombreux projets nationaux sur la mise en place de tels outils.

Voici une synthèse de ses recommandations :
– Sélection de citoyens par tirage au sort parmi les habitants
– Explications du fonctionnement d’un conseil citoyens et sur le projet de réhabilitation à ces personnes
– Ensuite, chaque personne accepte ou non de participer
– Puis création du conseil citoyens avec les volontaires

– Enfin soumission au vote de la population des travaux de ce conseil avec la condition que toutes les idées contradictoires (même minoritaires) soient exposées au vote, assorties d’explications produites par les acteurs eux-mêmes.


L’objectif de la mise en place d’une concertation est de réellement donner une part importante des décisions aux citoyens en les aidant à se réunir, à comprendre et à débattre.
En effet, il nous semble incontournable de mettre en place de tels outils qui sont des apports précieux pour une population qui doute aujourd’hui de la compétences des politiques à comprendre leur problèmes quotidiens, mais ces outils ne peuvent être efficaces que si les décideurs sont prêts à entendre et à écouter les conseils citoyens et de toutes autres actions de concertation.
En fait la mise en place de ces outils auraient du être faite bien en amont dans ce projet c’est à dire avant la phase de préfiguration mais pour cela il faut accepter que des personnes candides soient aptes à délibérer sur des sujets complexes et proposent des solutions pertinentes souvent ignorées par les spécialistes, et rarement entendues des instances politiques.

Nous voterons contre car le projet présenté multiplie les acteurs désignés et confond participation réelle avec information unilatérale.

Cet article a été publié dans Butte Rouge, Conseil du 12 mai 2016, Conseil municipal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.