PROJET EDUCATIF TERRITORIAL : NOTRE REPONSE A LA MAIRIE le 3 juillet 2014

 

Intervention au conseil municipal du 3 juillet 2014

Nous regrettons qu’aucun projet éducatif n’ait réellement primé sur les considérations organisationnelles et financières.
C’était le moment , avec la signature du PEDT, projet éducatif territorial, « projet visant à articuler les temps scolaires et périscolaires au service d’objectifs éducatifs communs », de mettre en synergie les activités hors enseignements fondamentaux, comme les activités sportives et culturelles, entre le temps scolaires et les TAP, en associant les équipes enseignantes, les animateurs et les intervenants dans un projet commun plutôt que de laisser s’installer une coupure entre les équipes et les apprentissages des enfants ;
Il est à signaler que le premier effet de la signature du Projet Educatif Territorial est de dégrader les conditions d’encadrement des accueils de loisirs en augmentant de 10 à 14 le nombre d’enfants de moins de 6 ans encadrées par 1 animateur et de 14 à 18 ceux de plus de 6 ans par animateur .
Vous le dites vous-même dans les priorités éducatives du Projet Educatif Territorial associé : Le premier objectif éducatif indiqué est « d’apporter une solution aux parents qui ne peuvent pas récupérer leurs enfants à 16h ou à 10h30 le mercredi matin » !

Où est l’intérêt des enfants ?

 

Cet article a été publié dans Rythmes scolaires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.