Tribunes de 2018

Cette galerie contient 5 photos.

Galerie

Aménagement de la ZAC Centrale – conseil du 24 mai 2018

Nous avons découvert dans le journal de la ville de mai que le gymnase serait conservé, pour des raisons de qualité architecturale, selon votre éditorial. Nous ne comprenons pas ce choix alors que le bâtiment Olivier sera lui détruit, bien que l’architecte des Bâtiments de France ait émis un avis défavorable à sa démolition le 23 décembre 2016 ainsi que l’Autorité Environnementale via la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie d’Île de France le 13 décembre 2016. En effet,  l’intérêt patrimonial de ce bâtiment était pointé ainsi : le bâtiment Olivier, est considéré comme remarquable, du fait de ses volumes et de la mémoire qu’il représente.

Vote contre

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal

Bruit – Conseil municipal du 24 mai 2018

Dossier 4.2 Bruit

En consulter le site https://www.bruitparif.fr, j’ai retrouvé le Plan de prévention de bruit dans l’environnement réalisé par la communauté d’agglomération des Hautes de Bièvre pour la période 2015-2020.

Est-ce que ce plan de prévention est toujours d’actualité ? Est-il repris par le territoire pour les zones géographiques concernées, existe t-il un bilan des actions prévues dans ce plan ?

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal

Accessibilité handicapés – Conseil municipal du 24 mai 2018

Aujourd’hui, il ne fait pas bon être cycliste ou piéton à Châtenay et encore moins avoir une poussette, un caddy de course ou être handicapé.

Vous faites des aménagements au fil de l’eau comme la création de places de stationnement handicapés ou lors des travaux pour lesquels la mise aux normes handicapés est obligatoire. Par contre dès qu’il y a des travaux dans la ville et ce n’est pas ce qui manque, il y a très peu de balisage pour les piétons. Les cheminements alternatifs quand il sont proposés et fléchés ne sont absolument pas réfléchis pour les personnes qui ont des difficultés pour se déplacer. Une effort pourrait être fait pour vérifier quand les chantiers s’installent que tout le monde pourra passer sans mettre sa vie en danger. D’ailleurs, est-ce toujours nécessaire d’octroyer à tous les chantiers qui fleurissent un peu partout dans la ville la réquisition d’une bonne partie des trottoirs ?

En effet le sujet d’accessibilité n’est pas qu’un sujet technocratique qui impose le respect des normes mais aussi de veiller à ce que les espaces publics restent dégagés en bon état et utilisables par tous : les personne en bonne santé, les enfants, et les personnes à mobilité réduite.

En juillet 2015, Monsieur le Préfet a accordé une prorogation de 3 ans pour le dépôt d’un agenda d’accessibilité des établissements recevant du public, où en sommes-nous ? (page 22)

Nous profitons de ce dossier, pour vous demander également un bilan global des aménagements dans la ville et le reste à réaliser.

Vote contre

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal

Itinéraire de randonnées – conseil municipal du 24 mai 2018

Il est demandé dans le rapport la suppression d’une portion du PR6 au sud de la Boursidière sous prétexte qu’il ne mène nulle part. Or cette partie de sentier mène aux ruines du donjon de la Boursidière, inscrit à l’inventaire général du patrimoine culturel.

D’ailleurs en ce lieu, un panneau informatif de l’ONF donne des explications sur l’histoire du lieu. Il est à se demander si les personnes qui ont proposé cette décision se sont rendues sur les lieux.

Je signale que ce PR6 est mal entretenu, avec un balisage déficient sur le parcours Châtenaysien. Je propose de demander au département de remettre en état le balisage et d’en profiter pour indiquer les ruines du Donjon qui font parti du patrimoine de la ville comme indiqué dans le journal de la ville d’avril 1999.

Vote contre

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal

Modification des périmètres scolaires – conseil du 24 mai 2018

Ce soir, vous nous demandez d’approuver la modification de la carte scolaire avec le transfert du 127 rue de Chateaubriand sur l’école Jules Verne. Nous pouvons comprendre que l’école élémentaire Les Mouilleboeufs soit en forte augmentation et qu’il soit nécessaire de réajuster de ce fait la carte scolaire. Toutefois nous attirons l’attention du conseil ce soir afin d’examiner le cheminement piéton entre le 127 rue de Chateaubriand et l’école Jules Verne. En effet, le matin en partant de chez eux, les enfants devront prendre la rue de Chateaubriand et traverser 3 fois cette rue puisqu’il faut aller tantôt à gauche tantôt à droite pour être sur le trottoir. A noter aussi qu’il n’y a pas de trottoir sur la dernière portion de la rue de Chateaubriand en arrivant sur le carrefour Jean Jaurès. Enfin arrivés à ce carrefour, ils devront traverser l’avenue Jean Jaurès avec un trafic voiture important. Et pour compléter le tableau, la future construction d’un immeuble à l’angle Chateaubriand – Jean Jaurès va sûrement largement perturber les cheminements à cet endroit.

Nous ne sommes pas opposés à cette modification de la carte scolaire, nous vous demandons toutefois de mettre en place la sécurisation nécessaire sur ce tronçon pour que le cheminement des écoliers soit protégé.

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal, Ecole

Avenant à la convention Internet CAF – Conseil du 24 mai 2018

Pour mémoire, une convention d’échange avec la CAF avait été approuvée lors du conseil du 30/06/2016.

Extrait de la délibération du conseil du 30/06/2016.

« La ville a engagé un processus de simplification de ses procédures administratives dans l’intérêt de ses usagers. Ainsi, pour le calcul du quotient familial, elle utilise désormais le quotient CAF pour déterminer la tranche de quotient dans laquelle se situent les familles. »

La décision d’appliquer le quotient familial CAF a été prise lors du conseil 19/11/2015.

Toutefois j’ai été surprise à la lecture du rapport de la chambre régionale des comptes, page 24, qui explique que ce nouveau système a été moins favorable pour les familles en notant toutefois une évolution modérée des tarifs sur la période 2014 / 2016.

Vous aviez lors du conseil du 30/6/2016 donné des éléments chiffrés qui donnaient l’impression que cela n’avait que peu d’influence or le rapport de la chambre affirme le contraire.

Nous demandons donc de reprendre l’étude de l’impact de ce changement de calcul du quotient familial en pointant précisément les cas défavorables et de modifier la grille plus finement que ce qui avait été déjà fait, pour corriger ces anomalies. Dans l’attente nous nous abstenons.   

Publié dans 2018, Conseil du 24 mai 2018, Conseil municipal